La cité-jardin de l'Abreuvoir

Maîtrise d'ouvrage : Est Ensemble Grand Paris et Ville de Bobigny
Superficie : 20 ha
Mission : Etude de programmation
Equipe : Arpentère

LA SINGULIERE CITE-JARDIN D’EMILE AILLAUD

La cité de l’Abreuvoir, conçue par l’architecte Emile Aillaud a été construite sur le territoire des communes de Bobigny et de Drancy entre 1954 et 1959. Elle compte 1509 logements répartis dans 51 bâtiments de différents types - tours, petites barres, serpentins, plots - , aux formes parfois singulières et aux hauteurs variées (de trois à dix étages). Autre fait remarquable, la cité-jardin est installée dans un grand parc et structurée par une promenade plantée de 540 arbres !

Elément iconique de l'Abreuvoir, le mail est l’épine dorsale qui conduit le geste des serpentins.

Au même titre qu’une bonne partie de l’œuvre d’Emile Aillaud, la cité de l’Abreuvoir est labellisé « patrimoine du XXème siècle ». Elle constitue l’un des premiers projets de l’architecte, après la cité du Wiesberg à Forbach mais avant les Courtilières à Pantin, La Grande Borne à Grigny ou Pablo Picasso à Nanterre.

UN PATRIMOINE FACE A L’EVOLUTION DES USAGES

Bien préservée, la cité est restée fidèle à l'idée du concepteur mais son usage a fortement évolué depuis les années 60. Les projets du Grand Paris arrivent à grand pas et Bobigny accueillera rapidement la ligne 15 à Pont de Bondy.

L’objectif de l'étude confiée à arpentère est d'intensifier le rayonnement du parc de la cité de l'Abreuvoir à l'échelle du territoire. Pour cela, nous avons accompagné les mutations urbaines, valorisé le statut exceptionnel du parc paysager de la cité et de fait évoluer ses usages pour rendre le quartier plus agréable et fonctionnel. Notre mandat de programmation du parc s'est inscrit dans un ensemble de six études engagées de manière concomitante afin de préfigurer le renouvellement urbain du quartier de l'Abreuvoir : circulation, stationnement, programmation équipement public, recomposition des espaces à vocation commerciale, étude sur le pavillonnaire.

Arpentère travaille au sein de cette collection de compétences pilotée par la Mairie de Bobigny et Est Ensemble pour arriver à un plan guide complet et ambitieux. Le projet s'inscrit dans le cadre du NPNRU (Nouveau programme national de renouvellement urbain).

CONCERTER !

Pour que l'étude soit en phase avec les besoins des riverains, notre agence s’est associée avec un cabinet de concertation. Nos savoirs-faire se complètent pour animer visites et ateliers.

  • Les parties en présence : la double Maîtrise d’ouvrage, les habitants du quartier et des associations du quartier

  • Les questions rencontrées : quartier délaissé pendant longtemps, les habitants ont des difficultés à se projeter, à s’approprier leur espace     

  • Les solutions apportées : Nous avons organisé un diagnostic en marchant (visite de terrain) et à cela se sont ajoutés des entretiens ciblés avec les gestionnaires du quartier afin de comprendre le désengagement à l’oeuvre. Nous avons aussi étendu le spectre de la consultation en nous rendant auprès des habitant aux heures et aux lieux d’usage des espaces publics. Cela a permis notamment d’aller vers un dimensionnement des équipements de jeux et de sport dans le projet.

Cette démarche nous a permis d’être à l’écoute. Cela était primordial dans le contexte du quartier de l’Abreuvoir. La concertation participe au rétablissement du « faire quartier ». La concertation est aussi menée sur les cinq autres diagnostics en cours. Les questions d’urbanisme, d’économie et de paysage sont ensuite mises en commun !

NOS TROIS PRINCIPES DIRECTEURS

Trois principes directeurs majeurs ont initié le développement des divers scénarios :

  • PATRIMONIAL : Respecter la trame originelle du parc, préserver le dessin de la promenade du mail comme fil conducteur, pérenniser les arbres et structures remarquables, valoriser et mettre en scène le patrimoine Aillaud

  • ECOLOGIQUE : Un cœur de parc d'un seul tenant de plus de 2ha comme relais de biodiversité, un patrimoine végétal à préserver, entretenir, renouveler. Des espaces renaturés, rendus au parc, des équipements d'hyper-proximité ajoutés. Les rives du parc sont ouvertes.

  • RAYONNEMENT : Retrouver parc public central, des équipements qui répondent aux attentes des différents publics, créer des ouvertures et des connexions aux tissus urbains adjacents

    .

DE L’AUDACE POUR LE PATRIMOINE DU XXE SIECLE

La clé de voûte d’un travail de rénovation de parc historique est l’audace et l’envie. L’audace d’être prêt à « retoucher » un lieu patrimonial et historique de la ville, dont l’âge et l’ancrage géographique dépassent celles de l’Homme. L’envie de faire perdurer ce lieu de vie commun et universel, en l’intégrant dans son temps au service des générations à venir.