Une Forêt Linéaire à Paris

Maîtrise d'ouvrage : Mairie de Paris DEVE/DVD
Coût des travaux : 6M € HT
Superficie : 11 000 m²
Équipe : arpentère paysagiste mandataire avec Segic, Confluences, MTDA
Photographie : Karolina Samborska et Vincent Rieusset

La forêt linéaire se développe de part et d’autre du périphérique, sur 3 km entre la porte de la Chapelle et la porte de la Villette. Elle investit chaque espace délaissé ou dévalorisé pour les convertir en espaces publics de qualité et offrir au final un boisement d’environ 24 hectares d’un gabarit global (y compris l’emprise du périphérique) variant de 100 à 150 m. Ce projet représente le premier tronçon de cette forêt.
Il s’agit d’un projet ambitieux comprenant plusieurs enjeux de taille :

  • créer un corridor écologique : la forêt est protégée du son du périphérique par un mur anti-bruit et crée un recul pour les bâtiments de la ZAC Claude Bernard qui sont en première ligne. L’entre-deux est traité de manière qualitative afin de valoriser les cheminements doux et de lutter contre la pollution et le réchauffement grâce à la présence massive des arbres .

  • installer une zone naturelle en cherchant à rétablir le fonctionnement écologique : si à ses débuts, la Forêt Linéaire pouvait ressembler à un jardin, la croissance des arbres et la gestion forestière l’en éloigne désormais. La Forêt deviendra à terme un espace auto-suffisant. L’humus se crée grâce à la décomposition des feuilles et forme une litière nutritive pour les arbres et les espèces de sous-bois qui s’y développent.

  • assurer une gestion alternative des eaux de pluie : Des nivellements créent des dépressions capables de récupérer les eaux de pluie et de les valoriser à l’échelle de la Forêt.

  • constituer une structure territoriale d’espaces publics à l’échelle du périphérique : la Forêt est un signal fort dans le quartier ! Elle affirme la possibilité de la présence d’écosystèmes en milieu urbain. Epousant le périphérique, elle crée un contraste avec le flux des voitures et valorise cet interstice jusqu’ici délaissé.

  • offrir de nouveaux espaces praticables aux parisiens : faire son jogging, traverser en vélo, la Forêt Linéaire relie le canal Saint Denis au quartier de la Chapelle. Cet oasis de verdure est propice à la traversée et augmente le plaisir d’être dehors.

La masse arborée constitue un horizon unique pour les riverains et offre une alternative positive aux nuisances du périphérique. La forêt, accessible sur ces franges, offre des promenades liant les différents quartiers qu’elle traverse.

Pour mettre sous tension l’espace et lui donner une force d’attraction pour tous publics, nous y avons installé une sculpture vivante. Aux frontières du land art, juste ébauchée pour assurer sa pérennité d’implantation, elle se construit de troncs d'arbre formant une colonne vertébrale. Abris et lieu de nidification pour les animaux, elle est de nature à évoluer, à être envahie par la végétation et à terme, à faire corps avec la forêt. En se désagrégeant au fil du temps, elle forme la litière du sous-bois, la concentre en un lieu,  elle est riche en matière vivante avant la formation de la forêt.

Espaces PublicsSnap Deus